Rien que du beau monde en VHRS !

 

Dès le lancement du Spa Rally en 2015, DG Sport a convié les fans de régularité à se joindre à la fête. Après deux éditions ayant couronné Daniel Reuter-Christian Bernard (Porsche 924) puis Gaëtan Schoonbroodt-François Gehlen (Ford Escort RS Mk1), on attend une nouvelle explication de haut vol ce prochain week-end dans les Regularity Test spadois.

En effet, le gratin belge du VHRS s’est donné rendez-vous pour en découdre sur un parcours en tous points identique à celui qu’emprunteront les concurrents engagés en BRC et BHRC.

À nouveau de la partie, les vainqueurs 2015 (cette fois sur la Porsche 914/6) et 2016 (toujours sur la Ford Escort) compteront évidemment parmi les plus sérieux prétendants à la victoire. Mais c’est peu dire qu’ils trouveront à qui parler !

La concurrence sera emmenée par Eric Piraux-Catherine Monard, les récents lauréats du Tour de Belgique – l’autre épreuve majeure organisée par DG Sport – qui délaisseront la fidèle Renault 5 Alpine pour offrir à leur Renault 11 Turbo une première sortie en Belgique (elle a déjà disputé le Rallye du Portugal Historique). Quant à Yves Deflandre-Joseph Lambert (Porsche 911), victorieux il y a quelques semaines au Neige et Glace, ils se verraient bien inscrire le Herock Spa Rally 2017 à leur impressionnant tableau de chasse, ne fut-ce que pour faire mentir une légende selon laquelle ils sont poursuivis par… la guigne dans les rallyes de DG Sport.

Parmi les nombreux autres équipages attendus aux avant-postes, on peut citer – dans le désordre – Patrick Lambert-Patrick Lienne (BMW 2002 Ti), Alexandre Delhez-Eric Chapa (Ford Escort RS Mk1), Jacques Fievez-André Lys (Audi 80), Philippe et Jordan Beaupain (Ford Escort RS Mk1), Pascal Gonin-Marc Sevrin (Porsche 911), Patrice Simon-Dominique Dufrasne (Porsche 924S), Etienne Baugnée-Benoît Remion (Ford Escort RS Mk1), Jérôme Ambrosini-Yves Thirionet (Audi 80 GTE) et bien d’autres, la liste est longue…

On le sait, les confrontations VHRS offrent l’opportunité aux passionnés de revoir en action des modèles souvent inédits ayant marqué l’histoire de l’automobile. C’est d’autant plus vrai au Herock Spa Rally que le règlement autorise la présence de voitures construites jusqu’en 1992. Guy Moerenhout-Filip De Munck en profitent pour aligner une Lancia Delta HF 4WD, également choisie par Michel Vandergeeten-Elisabeth Verschaegen. Par ailleurs, on pointe dans le peloton une rare et sympathique Clan Crusader présentée par Pascal et Thomas Collard, la Citroën 2CV6 de Patrick Maréchal-Dominique Beaujean ou encore la Ford Sierra XR 4X4 de Didier Pirlet-Raphaël Maka qui rappellera les Boucles de Spa 1986, quand Jean-Claude Probst-Daniel De Canck avaient triomphé au nez et à la barbe de tous les favoris.