Verschueren tête de série d’un plateau 5 étoiles !

 

Alors que les engagements ne seront clôturés qu’à la fin du mois (avec même une possibilité de « rattrapage » in extremis pour les retardataires), le plateau du Herock Spa Rally 2018 a déjà très belle allure. Voilà qui garantit de solides explications entre les cadors du JobFixers BRC, du HBRC et du VHRS sur les routes spadoises, les 9 et 10 mars prochains.

La tête de série revient au champion de Belgique en titre Vincent Verschueren qui a été un des premiers à officialiser sa présence à bord de la Skoda Fabia R5 qu’il partage avec Véronique Hostens. Le porteur du numéro… 46 (en référence à son idole Valentino Rossi) devra évoluer à son meilleur niveau pour prendre la mesure de plusieurs adversaires également engagés sur une R5. Héros malheureux du Herock Spa Rally 2017, Cédric Cherain et Kris Princen disposeront d’une Skoda Fabia R5, comme Adrian Fernémont, Ghislain de Mévius et Mélissa Debackere. Le pavillon Peugeot sera en de bonnes mains avec Guillaume de Mévius (sur la 208 T16 du RACB National Team) et son rival le plus acharné pour le titre RC4 en 2017, Sébastien Bédoret (qui débutera sur la 208 de Pevatec). Enfin, le régional Mickaël Albert s’alignera au volant d’une Ford Fiesta R5, également choisie par Philipp Cracco. On s’en doute, cette liste n’est pas exhaustive et d’autres « pointures » devraient la compléter.

Ce n’est pas un scoop, le parcours proposé par DG Sport offre de multiples secteurs où les pilotes de GT peuvent exploiter pleinement leur « cavalerie ». Gare dès lors aux Porsche 997 dont trois exemplaires figurent déjà sur la liste du Herock Spa Rally 2018 avec aux manettes Frédéric Bouvy, Patrick Snijers et Olivier Cartelle ; ils pourraient être rejoints par un « touche-à-tout » du sport auto, aussi performant en rallye que sur la piste... Toutefois, les voitures de Stuttgart ne seront pas seules à briguer les lauriers de la catégorie : le rendez-vous spadois servira en effet de cadre aux débuts en Belgique de la Fiat 124 Abarth – moins puissante que les Porsche mais plus légère et très agile – pilotée par un Cédric De Cecco ultra-motivé !

Un autre modèle inédit chez nous attirera tous les regards : Florian Jupsin alignera en effet une Renault Clio très spéciale, un engin venu d’Espagne qui deviendra sans nul doute le chouchou du public. Affaire à suivre, comme on dit toujours…

Outre le « Belgo-Suisse » Jean-Philippe Radoux (Mitsubishi Evo9), cette édition 2018 accueillera à nouveau de nombreux régionaux et/ou habitués des rendez-vous ASAF qui ne veulent pas rater l’occasion de se produire à l’échelon national. On songe notamment aux Raphaël Beaufort (Renault Clio), Aurélie Dehaye (VW Golf kitcar), Patrick Bourgeois (Citroën DS3 R3), Antoine Luxen (Peugeot 205), Laurent Mottet (Peugeot 306) et consorts.

Côté Historic Belgian Rally Championship (HBRC), un match à trois se dessine entre les Ford Escort, BMW M3 et Porsche 911. La marque à l’ovale bleu pourra notamment compter sur Raphaël De Borman, Thierry de Latre du Bosqueau et Patrick Deblauwe, le pavillon bavarois sera défendu par Tom Van Rompuy et Jean-Louis De Roeck, et les intérêts de Stuttgart seront confiés à André Lausberg et Rudy Buyse. Attention cependant, d’autres marques – allemande et japonaise – pourraient s’inviter dans le débat…

Enfin, de nombreux ténors de la régularité s’expliqueront sur les quinze RT figurant au menu. Gaëtan Schoonbrodt-François Gehlen, Etienne Baugnée-Benoît Rémion, Alexandre Delhez-Eric Chapa (Ford Escort RS), Daniel Reuter-Christian Bernard (Porsche 914/6), Jacques Fievez-André Lys (Audi 80 GLS), Patrice Simon-Dominique Dufrasne (Porsche 924S) et autres Jean-Noël Van Houdenhove-Baptiste Gengoux (Opel Manta GSi) sont attendus aux avant-postes dans une catégorie qui réunira comme toujours un large panel de voitures, de l’Audi Quattro à la Simca 1000 en passant par la Lancia Delta Integrale.