De Spa et Dufrasne perpétuent la légende Saab à Spa !

 

Entre Spa et la marque Saab, c’est une belle histoire. Couronnée en 1976 et 1980 par deux succès d’un certain Stig Blomqvist, tout aussi Suédois que sa monture ! Ce samedi, dans le cadre du Spa Rally Classic réservé aux spécialistes de la régularité à 65 km/h (VHRS), François de Spa et Dominique Dufrasne ont perpétué la tradition. Sauf que cette fois, ce n’est pas une Saab 99 qui s’est imposée, mais une bien plus originale Sonett !

Pour une première avec sa nouvelle acquisition, François de Spa a donc triomphé, faisant preuve d’une omniprésence remarquable au sommet de la hiérarchie. "C’est la raison pour laquelle cette épreuve porte mon nom", souriait le vainqueur sur le podium de la Place Royale… de Spa ce samedi soir !

Avec peu de prises de temps dans chaque test de régularité, la lutte pour les accessits a été tout simplement intense, les places d’honneur passant d’un équipage à l’autre au gré des secteurs. Si Patrice Simon et Christian Bernard (Porsche 924) finissaient par effectuer un grand plongeon dans une prairie imbibée d’eau, et que Gaëtan Monseur et David Hanquet (BMW 325i E30) froissaient la tôle de leur bavaroise dans ‘Theux la redoutable’, ces jeunes loups que sont Alexandre Delhez - fils de Johnny Delhez - et Benoît Deflandre - fils d’Yves Deflandre - faisaient irruption au meilleur moment, à savoir en toute fin de parcours, pour offrir les lauriers d’argent à leur Ford Escort MK1. Ceux qui représentent sans doute le futur de la Régul’ prenaient d’extrême justesse (en fait, 0,9 point !) le meilleur sur Georges Chalsèche et Baptiste Gengoux (Opel Manta B).

Dans le sillage de ces équipages de pointe, on retrouvait Baugnée-Remion (Ford Escort MK1), omniprésents dans le top 3 pendant la majeure partie de l’épreuve, François Destrée et Fred van Rijckevorsel (Volvo Amazon), mais aussi Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C). Qu’un petit rien a fini par départager… Le top 10 du Spa Rally Classic 2019 est complété par Kauffman-Piret (Toyota Celica), Henderickx-Goeminne (Alfa Romeo Giulia GT Junior), Chaballe-Delvenne (BMW 323i) et Gathy-Gathy (Porsche 911).

D’un bout à l’autre de la journée, les Simca 1000, Renault 8 Gordini, DAF 55 et 66, Skoda 110 R et autres joyaux du temps d’avant ont contribué à l’ambiance délicieusement ‘vintage’ de l’épreuve, tandis que sur le podium d’arrivée, la bonne humeur était généralisée et les promesses d’un retour à Spa innombrables…

Signalons que parmi les équipages ayant vaincu les éléments, on pointe la famille Delettre, qui avait tenu à être présente à Spa comme les Jupsin père, fils et fille l’avaient été à Bastogne début février. C’est le fiston Pierre-Louis, secondé par Pierre Wyzen (Autobianchi A112 Abarth) qui s’en est le mieux tiré, son paternel Pierre, copiloté par Eric Chapa (VW Golf 2) finissant par échouer dans une échappatoire en vue de l’arrivée, avant de pouvoir relancer la mécanique !

Bref, très beau succès pour le Spa Rally Classic, dont la formule semble avoir ravi la majeure partie des équipages. Preuve que la Régul’ a plus que jamais sa place dans le cadre d’un tel week-end…